Quel document fournir pour mettre en place son assurance automobile ?

9 Fév 2022 | Administratif, Juridique

Les simulations d’assurance automobile réalisées vous ont permis de trouver celle qui vous correspond le mieux en termes de budget et de besoins. Après cette première étape, il vous faut donc commencer le processus de souscription en rassemblant les pièces indispensables. Quelles sont alors les pièces qui vous seront demandées pour la mise en place de votre assurance automobile ?

Le certificat d’immatriculation du véhicule

La carte grise ou le certificat d’immatriculation de votre véhicule est la pièce maîtresse pour une souscription assurance automobile réussie. Elle permet à l’assureur de recueillir le numéro d’immatriculation de votre voiture. En effet, cette série de chiffres doit nécessairement figurer sur votre certificat d’assurance auto.

Votre carte grise permet aussi aux assureurs d’avoir plus d’informations sur les caractéristiques de votre véhicule. Il s’agit notamment de :

  • sa puissance
  • son modèle
  • sa version

La date de fabrication est également mentionnée sur cette pièce. À cet effet, il sera plus facile à la compagnie d’assurance d’avoir une idée de la durée d’existence de votre automobile. Ces informations sont d’une grande importance dans la délivrance de certificats d’assurance. Elles permettent à l’assureur de déterminer votre niveau de risques. Celui-ci possède des barèmes définis.

Pour obtenir cette pièce, vous aurez besoin d’un certificat de conformité et d’une pièce d’identité en cours de validité. La première pièce, le certificat de conformité, doit être délivrée par le constructeur ou l’un de ses représentants légaux. En plus, il faudra se munir de votre justificatif de domicile datant de 6 mois au plus et bien évidemment d’un certificat fiscal.

Le permis de conduire

Le permis de conduire est nécessaire pour la mise en place d’une assurance automobile. Vous ne pourriez prétendre à aucune assurance auto sans la présentation de cette pièce. Il est en effet indispensable de prouver aux compagnies d’assurance votre légitimité de conduire. Cela passe donc par la présentation du permis de conduire.

Ce document permet à votre assureur d’identifier le type de contrat qui vous convient le mieux. Il veillera à ce que celui-ci vous protège efficacement. Selon la date d’obtention qui figure sur votre permis, vous pourrez profiter de certains avantages. La variation du tarif que vous paierez pour l’assurance auto en est la preuve.

Si votre profil tend vers celui d’un jeune conducteur, vous bénéficierez de certaines dérogations. En réalité, votre niveau de risque en tant que jeune conducteur est beaucoup plus élevé que si vous avez une expérience dans la conduite. C’est justement pour cette raison que les conditions sont moins souples pour ce type de profil.

Le relevé d’information

Cette pièce renseigne le rapport bonus-malus de votre véhicule à votre nouvel assureur. Elle est alors indispensable pour la souscription de l’assurance automobile. Ce document doit nécessairement être délivré par la compagnie d’assurance qui vous a précédemment assuré. Vous n’êtes pas concerné par ce formulaire si vous êtes conducteurs novices.

Le relevé d’information est une sorte de document qui fait l’état des problèmes que vous avez précédemment eus en votre qualité d’assuré. Ainsi, vous continuerez à bénéficier des bonus que vous avez accumulé auparavant. Par contre, si vous n’avez enregistré que des malus, vous devriez en être pénalisé.

Vos nouveaux contrats seront assujettis à votre rapport bonus-malus. Cette pièce est fortement prise en compte dans la fixation du type de contrat, mais aussi dans la fixation du montant de vos primes.

Le justificatif du moyen de paiement

Il vous faut faire savoir à la compagnie d’assurance de connaître la méthode de paiement que vous envisagez d’utiliser. Ainsi, en plus du certificat d’immatriculation, du permis de conduire et du relevé de notes, vous devez ajouter un justificatif de paiement. Il s’agit d’un formulaire disponible auprès de l’assureur que vous devez obligatoirement remplir.

Il recueille des informations concernant vos moyens de paiement. Celui-ci vous permet de choisir entre un prélèvement direct, l’utilisation d’une carte bancaire ou celle d’un chèque. Si vous optez pour le premier, il vous faudra nécessairement présenter un Relevé d’Identité Bancaire (RIB).

Archives

Articles par mois

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Droit insolite !

Le Code du travail interdit aux employés d’être ivre au bureau. Par contre, il autorise la consommation de divers alcools tels que la bière, le vin ou le cidre. C’est donc aux entreprises de les interdire via leur règlement intérieur.
Vous pouvez consulter l’article R4228-20 si vous voulez vérifier nos propos.