Teletravail et assurance : la responsabilite de votre employeur engagee

21 Nov 2022 | Droits, Juridique

Avec la crise sanitaire commencée en 2020-2021, et encore aujourd’hui, la notion de télétravail est largement utilisée dans les médias et dans la réalité quotidienne de millions de personnes. Qu’il s’agisse de télétravail ponctuel, temporaire, récurrent ou permanent, ce changement radical dans les habitudes de travail, impliquent plusieurs dimensions dont nous n’avions pas forcément pris conscience dans l’urgence de la Covid-19. Parmi ces dimensions, on trouve le sujet des assurances qui est réinterrogé et redéfini logiquement. En effet, si vous êtes chez vous, seul à travailler, il n’en reste pas moins que vous le faites pour votre entreprise. Il y a donc un certain nombre d’éléments à prendre en compte pour vous couvrir de manière efficace face aux risques existants.

L’employeur joue un rôle à votre domicile.

Pour en savoir plus sur le sujet de l’assurance habitation et de son lien avec votre télétravail, nous vous invitons à consulter, par exemple, le site de MAIF, qui expose de manière claire les tenants et les aboutissants de la situation. Nous aborderons ici les choses de manière synthétique pour vous sensibiliser au sujet, afin que vous puissiez prendre les dispositions nécessaires à la bonne couverture assurantielle de votre situation mêlant à la fois la vie privée au sein du domicile, mais également la vie professionnelle.

Quid de la protection de vos biens impliqués dans votre travail ?

Sujet légitime, s’il en est, la protection habituellement garantie par la responsabilité civile et l’assurance habitation pour vos biens personnels, se doit d’être revue et partagée avec l’employeur dans un plusieurs situations, comme le cas du vol d’ordinateur au domicile, l’incendie causant la destruction de données en lien avec votre entreprise, ou le piratage de vos données.

Quel rôle pour l’employeur ?

Il encadre et applique, le cas échéant, la définition juridique officielle du télétravail, qui implique la mise à jour des documents contractuels liant l’entreprise et le salarié. Il prend sa part, comme pour un certain nombre de frais impliqués (équipement, abonnement pour l’accès internet notamment), dans la souscription de polices d’assurances adaptées à la mise en œuvre du télétravail. Ainsi, il contribue à la protection des biens face aux différents risques de dommages qui toucheraient directement l’activité du salarié et donc de l’entreprise. 

Et pour les indépendants ?

Le principe est le même, mais les assurances sont souscrites pour leur activité en leur nom et non pour une activité salariée, rémunérée par un employeur. Il y a en conséquence les mêmes risques à couvrir que pour les télétravailleurs salariés. La protection des biens, la responsabilité civile professionnelle qui vient remplacer, dans le cadre du travail, la protection en cas de dommages causés à des tiers, une assurance multirisque qui prendra en charge à la fois votre domicile ou plus précisément l’endroit où s’effectue l’activité, et ce qu’il contient.

Les choses sont claires, travailler à domicile ne signifie pas se soustraire à un certain nombre de nécessités en termes de protection et d’assurance. Elles seront à la charge de l’employeur pour partie, dans le cas des salariés et à la charge du travailleur indépendant selon les cas.

Archives

Articles par mois

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Droit insolite !

Le Code du travail interdit aux employés d’être ivre au bureau. Par contre, il autorise la consommation de divers alcools tels que la bière, le vin ou le cidre. C’est donc aux entreprises de les interdire via leur règlement intérieur.
Vous pouvez consulter l’article R4228-20 si vous voulez vérifier nos propos.